3 – Perspectives

banniereblanc

 Télécharger en Pdf

Bonsoir à toutes et tous,
Difficile de faire un point poker quand les nouvelles ne sont pas fantastiques, mais je m’étais promis d’envoyer une lettre d’info le plus régulièrement possible. Aussi, je vais vous offrir un petit bilan de mon activité post-draft et des perspectives poker à venir.
Le jeu online
je dois avouer que reprendre le online n’a pas été très simple suite à la forte expérience émotionnelle de la Draft et du gros volume joué de mi-décembre à fin janvier. Mais je joue régulièrement, dans mon coin, je ne perds ni ne gagne, et je travaille ma technique (videos et lectures notamment). Je n’en appelle donc pas aux investisseurs pour le moment, et n’ai pas repris assidument les packs via Poker & Associés. Je reprendrai probablement tout cela après la saison estivale au manoir, histoire de me conditionner pour le live que j’ai gagné lors de cette finale (a priori en novembre, j’en reparlerai une prochaine fois, la confirmation officielle reçue).
L’intensité nerveuse nécessaire à une pratique optimale et à gros volume de mon jeu n’est manifestement pas présente. En effet, courant mars, j’ai opté pour deux championnats online du mardi : le King5 de Winamax, et le championnat Short-Handed de la finale du CNIC. Il m’a fallu, pour réaliser ces championnats, sacrifier mes mardis au club, et le choix a été difficile. Mais le jeu en valait la chandelle… en cas de succès.
Sur le King5, mon équipe (les Winanonymous) a passé le Stade 1 dès la première étape grâce à une énorme performance de Regrets, l’un des 5 membres. Mais nous avons tous échoué aux deux étapes du stade 2. C’était globalement assez pathétique et ma performance n’a pas été à la hauteur des espoirs que nous mettions dans notre équipe. Nous nous sommes promis de retenter l’année prochaine.
Le championnat Short-handed du CNIC (sur PMU) ne s’est pas mieux déroulé. Un gros suck-out à la première manche suivi de performances trop moyennes m’ont contraint à y renoncer après la cinquième étape. Du coup, non seulement je n’ai pas perfé en ligne, mais en plus, je n’ai pas pu jouer en live de tout le mois de mars, mes championnats online tombant systématiquement le mardi, jour du club.
Au TPC
J’ai pu reprendre le live au début du second trimestre et enfin retrouver le plaisir d’échanger des jetons avec les copains. Mais trop d’envie de jouer ou d’impatience m’ont poussé à tenter des coups improbables et régulièrement sortir très tôt dans la soirée. D’échanges, il n’y eu que des livraisons. Bref, à moins d’un mois du CNIC, il va falloir se ressaisir, histoire de ne pas y être trop ridicule et retrouver de bonnes sensations. J’aurais aimé faire le tournoi anniversaire du TPC (magnifique tournoi sur 2 jours) histoire de préparer le CNIC, mais j’ai (ô miracle) eu du monde aux chambres d’hôtes exactement les jours précédents le tournoi et pendant celui-ci. Je m’étais inscrit le dimanche, puis le samedi, puis me suis finalement trouvé dans l’impossibiité matérielle de m’y rendre. Dommage, ça aurait mis fin à ma disette de live, et ça me manquait.
Le CNIC
Venons-en justement au CNIC. Pour la deuxième fois, je suis qualifié au Main Event de ce formidable festival poker. La première fois, c’était en 2013, je m’étais qualifié en ligne après 6 mois de connaissance du poker. J’avais fait 73ème à ce qui était mon premier grand tournoi live. Cette fois, j’ai gagné ma place en remportant le championnat 2015 du TPC et je fais tout mon possible pour boucler un budget afin de m’y rendre. Car je ne souhaite qu’une chose : le revivre, fort de mon bagage poker acquis depuis 3 ans. Mais renoncer à un week-end prolongé dans mon activité professionnelle, compte tenu de la très faible occupation liée à la nouveauté des lieux, cela reste une décision financièrement délicate, pour ne pas dire suicidaire. J’ai donc opté pour l’option de grinder un budget déplacement + compensation du manque à gagner. Et à ce jour, je suis loin d’avoir réussi à boucler ce budget et sachez que j’en suis le premier déçu et affecté. Aussi, je me donne jusqu’au 30 avril pour prendre la décision qui s’imposera. On n’est pas à l’abri d’un gros deeprun d’ici là, qui sait ?
Projet futur
Si le jeu et les résultats ne sont pas à ce jour au rendez-vous des promesses de la Draft, les idées, elles, fusent. Et, si je ne suis pas encore en mesure de gérer un forum sur mon site, j’ai un projet très sympa que j’envisageais de mettre en oeuvre cette année autour du poker (online et live). Il est cependant pour le moment trop lourd matériellement à porter et à mettre en place. Mais ce n’est que partie remise : vous en entendrez parler en 2017… et bien avant en ce qui concerne mes perfs… enfin j’espère !
A très bientôt.
                                                    
Snap mercis à irisb, obv.
avril 22, 2016