Les rumeurs les plus folles circulaient sur ce que devenait Adrien Allain. D’aucuns le croyaient écumant, désoeuvré, les hippodromes après sa défaite à la Prodream 2015. D’autres pensaient l’avoir croisé dans quelque pub sordide d’une ruelle noyée dans le brouillard londonien. Mais non ! Adrien Allain est là et bien là ! Il est d’ailleurs revenu sur le circuit international par la grande porte, puis, parce que c’est un chic type plein de compassion, il a accepté de répondre à quelques questions aussi subtiles qu’un kouign amann.

Salut, bon tu fais un retour fracassant sur la scène poker. Hormis le partage de photos sur lesquels on aperçoit presque à chaque fois ton trophée WPT, tu es resté relativement discret ces dernières années. A part des paris sportifs de mutant, qu’as-tu fais à Londres ?

Je dois avouer ne pas avoir fait grand-chose. Je suis venu m’installer ici pour faire d’une pierre deux coups, jouer beaucoup online et apprendre l’anglais ! Arrivé en Février 2014, la première année s’est très mal passée .. J’ai fini even niveau poker, perdu 15k en paris sportifs et mon niveau d’anglais n’avait pas bougé. J’ai pourtant fait l’effort de m’inscrire dans une école, j’ai passé un test puis payé en avance une semaine de cours dans une classe… Après la première heure j’ai pris mes affaires et me suis barré définitivement.

Janvier 2015, la chance va me sourire et lancer définitivement mon séjour londonien avec une perf à 50k$ lors d’un tournoi sur PS.com !

Ensuite ça a été très vite pour moi, d’abord recalé par PMU, je rencontre dans la foulée Guy Pariente qui décide de m’intégrer dans la Team Onpok, me voila de retour sur le circuit de façon inespérée.

Tu es originaire de Rennes et donc supporter du stade Rennais. Et dire qu’à 150 bornes près, tu étais Guingampais. Est-ce de cette terrible injustice vécue dès ta naissance que vient ton esprit de combativité aux tables ?

Effectivement ça n’aurait pas été évident mais je suis bel et bien né à Rennes, capitale de la Bretagne ! Béni des dieux des la naissance, j’étais né pour chatter sans le savoir. D’ailleurs j’ai souvent un maillot du SRFC dans ma valise mais j’ai pas encore osé le sortir, sans doute peur qu’on me prenne pour son paillasson à table !

En parlant de la Bretagne : quand tu as fait RU de l’EPT, tu as eu un bel article dans Ouest France, ce qu’on peut considérer être une vraie consécration, comme tu l’as toi-même dit sur les réseaux sociaux. Peu de temps après, Arthur Conan répliquait pas un article dans le Télégramme après sa victoire du Highroller du WPTN Cannes. Ce à quoi tu répondais cette fois sur son terrain, dans le Télégramme, lorsque tu as fait 2eme de l’Event à Vegas. D’où ma question : penses-tu que la Bretagne en général et le poker en particulier ont vraiment besoin de ce type de rivalité ? Qu’en pense Antoine Saout ?

Non il n’y a vraiment aucune rivalité entre bretons, ils ont tous compris depuis longtemps que j’étais de loin le numéro 1 (rires).

adrienallain-redDessin Co (idée javapoke)

Comme tu le dis plus haut, tu es donc revenu sur le circuit par la team Onpok. Par quel chantage ou moyen de pression as-tu intégré la team ? Comment y travaillez-vous ? Qu’est-ce que ça t’apporte sur le plan purement pokeristique ? Pourquoi as-tu été choisi toi ? Pour faire la nique à PMU qui t’a refusé à la Prodream 2015 ?

Je crois que le patron voulait des mecs uniquement concentré sur le poker et non la musculation comme beaucoup de joueurs, il a tapé dans le mille en recrutant deux poids plume comme Paul François et moi. Plus sérieusement, je revenais d’une pool party à Las Vegas, je croise Fabien Richard qui m’intercepte m’expliquant que quelqu’un voudrait me rencontrer rapidement dans l’optique de monter une team poker. Je vais pas vous mentir, je devais approcher les 3 grammes et me rappelait à peine de cette discussion rapide. Et pourtant 2 jours plus tard, je me retrouve dans une immense suite au 50eme étage de l’Aria pour rencontrer Guy, son projet semble incroyable et je dis oui dans la foulée en compagnie de Paul !

C’est le début d’une aventure assez dingue, ma meilleure année de sponsoring où on n’a aucune contrainte à part jouer des tournois de poker à 10 000$.

teamonpok

Team onpok (photo volée sur le site de la team)

Sympa ces Buy-in. D’ailleurs, cela m’amène à parler de l’EPT Monaco. A un moment, en tf, une prétendue collusion a été dénoncée par les floors à ton encontre et celle de Pierre Calamusa. Vous vous en êtes défendus. Mais quand on est potes ou coéquipiers, que de telles sommes sont en jeu, que dans le fond on aimerait se partager les premières places (sans parler d’éventuels swaps), comment résister à la collusion même inconsciente ?

Cette histoire de collusion restera un mystère à vie je pense. Je pourrais payer cher pour comprendre comment ils ont été amenés à porter de telles accusations. Il est vrai qu’on aurait aimé un scénario parfait en finissant tous les 3 premiers mais tout ça dans les règles de l’art. Nous sommes des compétiteurs et savons faire la part des choses dans ce genre de moment !

Une simple collusion pourrait nous éjecter des tournois à vie mais aussi ternir notre réputation donc on laisse ça aux autres. Il faut se dire qu’on est en TF d’un ept, qu’on vit tous un rêve et que quoiqu’il arrive, on repartira tous avec des sommes à 6 chiffres, il y a donc pire dans la vie que d’éliminer un pote. J’ai d’ailleurs sorti Antoine en 7eme position, même si j’aurais préféré que ce soit un autre, je ne pouvais pas laisser passer une telle opportunité.

D’ailleurs, si Jimmy ne paye pas ton bluff de ouf, est-ce justement parce que c’est toi ? Parce que vous êtes de la même équipe et qu’il se dit : « il me ferait pas un bluff qui risque de le sortir 6ème quand même… ». Il finit par dire « je sais que t’as rien ». Sérieusement, comment avez-vous débriefé ce coup de malade ?

Si Jimmy peut m’éliminer à ce moment là, il le fait avec plaisir car derrière c’est quasiment 1 million d’euros assuré et un titre Ept ! Lors de ce coup, ce sont deux compétiteurs et non deux amis qui s’affrontent. D’ailleurs vous le voyez pas ou peu mais y’en a un qui se décompose comme jamais intérieurement : moi. Au final on n’a pas trop reparlé de ce coup entre nous mais on sait tous les deux qu’on a vécu 13 minutes de fou qui resteront dans nos mémoires à jamais

Pour le fun, voici la main dont nous parlons ici :

Tu es connu et respecté en tant que joueur plutôt sympa. A l’EPT tu sors tous les copains en tf pour t’incliner. A Vegas, tu sors Thi sur un gros event. Penses-tu garder encore longtemps ton capital sympathie ? Revenir de Vegas sans le moindre bracelet peut-il être considéré comme un Vegas réussi ?

Comme je te le disais, tu ne peux pas te priver d’éliminer des amis lors de parties ou ta vie peut changer. En tout cas j’espère que Thi et Jimmy ont compris qu’il ne fallait pas partir à tapis avec moi en TF car c’était un aller sans retour dans leur chambre d’hôtel (rire). Concernant Vegas, je suis très satisfait même si on en veut toujours plus. Après je n’oublie pas qu’en arrivant là-bas en Mai, je n’avais plus réalisé d’ITM dans cette ville depuis 2010 soit 6 ans de frustration ! J’aurais quand même quelques regrets avec la bulle sur le 10k$ HU ou je me sentais super bien mais aussi mon One Drop, sans doute la chance d’une vie et même si le tournoi en lui-même a été un véritable cauchemar, j’ai vraiment kiffé !

Ah si j’aurais ramené un titre : celui de champion du monde de football même si c’est tout sauf grâce à ma patte droite.

Bon, je pense que ce n’est pas le principal résultat qu’on retiendra depuis ton retour ! Bravo et mille mercis  et bonne chance sur les tables du monde entier, même si, on le sait, c’est surtout une question de talent, non ?