Broke

Il parait que ça arrive à tout joueur de poker à un moment ou à un autre. Sauf aux quelques uns qui prétendent avoir déposé une fois, puis monté une bankroll (argent disponible our jouer) et vivre avec depuis. Mouais. Les belles histoires.

Être broke, c’est avoir perdu tout l’argent à disposition pour jouer. Attention, on parle bien d’argent A DISPOSITION, c’est à dire d’une somme qu’on a gagné en partant de peu ou qu’on a investi dans ce loisir qu’est le poker. Qu’on ait ou non respecté son bankroll management, c’est à dire sa bonne manière de gérer son argent disponible, on peut se retrouver sans rien. Nada. Plus de quoi jouer la moindre limite. La bankroll a fondu jusqu’à rendre son dernier souffle. Et là on est broke.

Il faut aussi savoir qu’il y a broke et complètement broke. Broke parce que l’argent qu’on s’est autorisé à mettre dans le jeu s’est évaporé, et complètement broke parce qu’on s’est autorisé a évaporé tout son argent dans le jeu.

A quoi reconnait-on un joueur broke ? En général il prétend qu’il a fait le tour de la question, qu’il veut passer à autre chose, que le poker le fatigue. C’est un joueur broke qui ne s’assume pas vraiment. C’est en général le cas des joueurs qu’on pourrait qualifier « d’entre deux broke ». Broke de Bankroll, et trop c’est trop, on ne va pas en remettre une couche. On peut lui pardonner, il a au moins la vertu de ne pas avoir cramé sa carte bleue en ligne ou d’avoir laisser sa dernière chemise sur une table de casino.

Parce que des fois, c’est la fois de trop…

encore perdu

mars 23, 2018