Pour le fun, malgré le beau temps et les nombreux travaux à faire dehors, j’ai décidé de consacrer 24h de mon temps à mon autre passion : le poker. C’est donc parti pour le challenge proposé aux membre de la FNL : 24h de poker non stop. En gros, chaque heure on s’inscrit à différents tournois de son choix parmi une liste imposée.

Pour tenir 24h d’affilée, il va falloir encaisser les bads, résister à la fatigue, tenter d’être le plus possible dans la zone, même si on va probablement passer par toutes les lettres du game, du A game au Z Game…. Savoir aussi que je peux stopper le challenge à tout moment en cas d’arriver de clients aux chambres d’hôtes. Priorité là où je suis certain d’être gagnant ^^. C’est parti !

En cours de 1ere heure : inscription à 4 tournois

2€ deglingos: busto peu avant les itms
Deep 2€ : toujours vivant
Mix Max 0.50€ : toujours vivant
Hold’em 1€ : départ en trombe. Chipleader à la pause

En cours de 2ème heure :

Inscription deep 2€ et 1€ et un autre.
Busto du mixmax 0.50€ KxKx vs AxAx chez le président de la FNL… je me demande déjà si ce challenge n’est pas rigged…
Deep 2€ de 14h :
toujours vivant
Deep 2€ :
toujours vivant
Hold’em 1€ :
1/31 left, 18itm
1€ et un autre :
toujours vivant
On opte pour la stratégie d’avoir constamment 4 tables, pas plus pas moins.

Bon, on enchaine beaucoup trop pour tout noter, aussi je ferai un petit bilan plus tard. J’ai juste fait 4 sur le 1€, pour 13€ environ. Pour l’instant ça se passe plutôt pas mal.

A suivre….

Bon, alors c’est fini. Je n’ai pas mis à jour ce texte au fil des heures simplement parce que je devais mettre à jour le tableau du challenge et, surtout, profiter au mieux de mes pauses.

Le bilan ?

65 tournois joués, 11 itm, une place de Runner Up sur un deep à 1€ (pour 595 joueurs) et  un bilan positif (c’est déjà ça) de… 22€. Soit même pas 1€ de l’heure. Autant dire qu’on ne recherchait pas l’exploit, surtout sur des microlimites.

Au fil du challenge, l’envie de beaucoup gagner s’est mutée en espoir de ne pas trop perdre et de profiter de l’aventure, en lien vocal via un logiciel avec les autres challengers. Physiquement, le moment le plus dur reste pour moi la fin, entre 10h00 et 14h00. Les 19 premières heures ont été bien cools, focus sur le jeu, motivé, dans le truc, sans ressentir trop de fatigue, même la nuit. C’est vraiment la fin qui a été très compliquée. Au point, pour en terminer, de ne plus s’accrocher à ses tournois et spew un peu.

En tout état de cause on s’est bien marrés, bien encouragés, et c’était une super expérience qui confirme que j’aime vraiment partager cette passion de laquelle je suis, je dois maintenant le reconnaître, complètement dingue.

La prochaine ?

A voir, toujours fonction de la présence où non de clients au manoir, au planning par ailleurs. Mais c’est vraiment tentant de refaire ce challenge qui reste quand même plus une aventure humaine que pokeristique, le poker et notre passion commune étant le prétexte.

Remerciements ?

A la FNL pour son accueil au sein de la communauté de joueurs aussi fous que passionnés et à ma chère et tendre qui a assuré la logistique comme jamais, ou plutôt comme à chaque fois (comme la draft par exemple). Et mes excuses au chien qui a souvent glissé la tête dans la porte du bureau en me jetant des regards aussi interrogateurs que réprobateurs. Enfin bon, on a rattrapé tout ça après la sieste par une belle balade dans le silence du parc, à écouter les oiseaux au soleil couchant. Parce que bon, le chant des oiseaux restera quand même toujours plus beau que le clic des souris.