Après la belle victoire de Miguel à Guichen, c’est avec détermination que nous nous rendons à Pordic pour le tournoi annuel de l’Armoric Poker. Ce avec la volonté assumée d’offrir un sympathique doublé au TPC.

Je profite d’un début de tournoi tranquille et bénéficie au niveau 3 d’une belle livraison. Je découvre KxKx au cut off. Un initial raiser call mon 3-bet. Il a AxKx ou une paire en main. Le flop sort 3x7xKx. Serein. Il checke, je fais de même. Le piège est ouvert : il bet cher, je tank un peu et paye 2x. Il remet le couvert relativement cher et m’observe immédiatement. Je tank et paye 7x. Bon je suis quasi-nutsé. Ses ouvertures sont trop fortes pour représenter de véritables value bet, surtout sur mon tank river. Il met cher pour me sortir du coup, il n’a pas 7x7x. Je suis donc nutsé : je relance pas trop river et il se croit obligé de payer. Je ne pense pas pouvoir prendre plus. Contre d’autres joueurs j’aurais peut-être pris le lead dès le flop sur mon brelan, mais pas lui. Il montre (sans en être obligé), 9s9c. Well…

La main charnière… puisque c’était la dernière.

Après un changement de table et quelques vols bien sentis dans un gros désert, Céline débarque à ma table avec un gros stack. Ça m’ennuie un peu parce que là j’étais super bien. C’est une très bonne joueuse que je respecte à défaut de la craindre (faut pas pousser…); elle a déjà inauguré sa Hendenmob.

La structure est relativement rapide, je suis en désert total. Il faut prendre des risques. Pour raconter une belle histoire, un bon auditoire s’impose. Céline est la cible parfaite pour tenter un coup.

Blinds 800/1600, j’ai  24K. Je suis au bouton. Céline UTG+2 relance à 3900. J’ai 7d9h. En position, c’est le moment de tenter un truc. Je décide de 3-bet à 6200 (relance américaine) presque click back.

Voilà mon plan :

  • Elle 4bet ? Je fold.
  • Elle fold ? Je n’y crois pas trop et je ne compte pas jouer sur ça. Surtout pas contre elle, surtout pas au regard de son stack assez énorme (60K environ).
  • Elle paye et check sur un petit flop que je percute ? J’envoie la boite.
  • Elle paye et check sur des cartes hautes ? Je check et j’abandonne : mon click back m’a donné de la fold equity pour passer en mode 3bet shove préflop après la pause.
  • Elle paye et donk bet sur un flop que je percute ? C’est l’idéal : on part à tapis, son donk bet la commit par rapport à mon stack.

Parfait : flop 2xTx9x rainbow. Avec JxJx+, elle aurait 4bet. Avec AxTx elle aurait check pour me laisser mettre les jetons. Et elle n’a pas flat AxAx ou KxKx pour donk ensuite sur ce flop. Enfin je pense…. Bref, elle donk bet à 6500, et j’envoie donc mes 11300 restants. On n’est pas à l’abri d’un JxTx ou quelque chose comme ça mais bon… J’ai parlé de prendre des risques. En HU, là, j’y suis pour ça.

Elle demande mon compte et avoue être bien emmerdée à devoir payer avec sa hauteur As. Elle me voit JxJx+ C’est ce que je représente en optant pour un pot qui la commit et me fait jouer mon tournoi. Le flop était parfait, il faut l’avouer…

Elle paye donc, normal, c’est mathématiquement impossible de fold là. Elle ouvre AhJs et me propose ainsi une belle opportunité de doubler. Mais un Jd river m’anéantit et mets fin à mon tournoi pour une 35ème place (100 inscrits je crois).

Pas grave, aucun regret sur mon tournoi. Je n’ai pas le sentiment d’avoir fait d’erreur. De plus on a été super bien accueillis par l’Armoric Poker, comme d’habitude, et j’ai retrouvé quelques copains du Penthièvre (dont Fab de wab) puis dégusté une bonne galette saucisse. Et ça, c’est précieux !

On ne se refuse rien… pas même une petite balade avec irisb pour aller voir le soleil se coucher sur les 7 îles. En attendant notre prochaine sortie : le deepstack des Légendes.

photoCGR

dimanche 8 février 2015, de : à :
Evénements
BinicCarte