Bon ok c’est nul comme titre. Ce dimanche 16 mars, je suis allé avec des copains du TPC à Yffiniac pour participer au tout premier tournoi du Penthièvre Poker.

Jeff disait que c’est un nouveau club, très sympa, et qu’il serait bien d’y aller. Et il en faut peu pour me convaincre de jouer en live.

Une fois sur place, j’apprends qu’il s’agit de la première journée d’un championnat qui permet de gagner des places pour une grande finale sur deux jours au mois de novembre. Pour ça, il faut soit finir dans les 5 premiers, soit sortir l’un des 5 organisateurs. Et ensuite, un classement général sur l’ensemble des manches permettra de compléter le field de la finale.

Une centaine de joueurs au départ.

Depuis quelques tournois live, que ce soit en déplacement ou au club, je commence à me surprendre à jouer de plus en plus les joueurs et les situations (les blinds, les stacks, les styles de joueurs). Dans le poker 52 de mars, Benjamin Pollak explique pourquoi il ne fait jamais dévoiler ses mains ni son jeu. Bon, ça concerne plus les reg que les zigotos de mon espèce, mais je ne dévoilerai pas mon 3-bet préflop sur un bounty avec qui j’ai un historique (c’est lui qui me sort au CRPO alors qu’en SB je boite avec AxTx mais lui a … AxAx), ni une ouverture MP qui tient en bluff sur un board de ouf. Et encore moins mon check-raise sur un flop très riche où mon adversaire a moins à rajouter pour payer mon tapis que ce qu’il a déjà mis dans le pot (et qui me relance bien à 30 left). Mais il était gros bet 2/3 pot pour info et ça se sentait qu’il n’était pas serein, il a donc foldé. Ces trois mains m’ont relancé au bon moment à chaque fois.

 

Les mains importantes

Mon tournoi se résume en quelques mains fondamentales, surtout vers la fin, fort logiquement…

Je sors un bounty qui boite UTG. Je l’isole avec AxKx assez sereinement, puisque peu de temps avant, il dit avoir voulu boiter Jx9x. Il était de toute façon très short et aucune hésitation n’était alors possible. Je suis d’autant ravi qu’il dévoile KxTx et je tiens là mon ticket pour la finale de novembre !

Un peu plus loin, Jeff pousse sa quinzaine de blinds. J’ouvre JhJd. J’ai bien envie de payer. Puis je réfléchis un peu. Sa range d’attaque frise le 7x2x off. Sortir Jeff à ce moment, bof. Surtout que c’est lui qui me ramène ! Nos stacks sont équivalents, donc jouer mon tournoi sur un flip (s’il attaque AxQx) ou sur un éventuel 70/30 (un pauvre As), voire même un 80/20 (une paire inférieure à la mienne), ce n’est pas le moment, ni pour moi, ni pour lui, de sortir. Il montre 9x9x mais je ne regrette pas mon fold. Dans 80/20, il y a 20… Mais je lui dis que ça passe une fois, mais qu’avec une paire d’As, de rois ou même de dames, la prochaine fois j’envoie.

A 23 left, l’occasion se présente sur LE coup de la journée.

Je crois qu’on est en blinds 500/1000. Alors que UTG relance à 3000, Jeff envoie 23K UTG+1 et tapis. MP, j’ouvre… AxAx. J’isole avec 45K et lui dis que là, je suis obligé. Il fait la tronche et dit qu’il pense que je suis devant lui. Je pense aussi. SB complète à 6K short et le relanceur initial jette.. JxJx. J’en suis heureux car il est le seul à me couvrir. Et 3 joueurs, ça suffit. Le pot est énorme. Jeff montre 6x6x et la SB 7x7x. Je me dis que c’est LE pot qui va me lancer vers la TF au moins. Même si mon bounty m’a offert la place pour la finale de novembre, je tiens à réaliser un tournoi le plus propre et abouti possible.

Flop : 4x3x5x. Et merde…. ça pue. Je réclame des têtes. Jeff hurle au 2x. Turn Jx qui effondre le premier relanceur… et river… devinez ? Ben la seule carte qui me fait tout perdre : un 6x. Comme ça Jeff fait brelan et l’autre quinte. Et si UTG était venu, hé bien j’étais out avec mes As. Jeff gagne même un peu dans l’affaire. Moi pas.

Après ce coup, je descends à 17K et survis un peu, le temps de voir sortir Jeff (non mais). J’attends la moindre opportunité pour envoyer mon tapis et voler des blinds devenues monstrueuses. La serrure est grosse blind, j’ouvre 9cTc, j’envoie. Je suis immédiatement isolé par celui qui parle après moi et ça pue. En effet, il dévoile KxKx. Un flop Xx9xXx me donne un espoir transformé en soulagement par le Tx turn. Ma seule horreur de la journée. Je survis encore un peu puis, à 15K sur des blinds 2K/4K, je suis BB. UTG+2 pose 8K. J’envoie le tout avec QxJx un peu désespéré. Elle complète évidemment. Je suis surpris et heureux de voir 8x9x off. Heureux parce que je suis devant, surpris et quand même pas content parce que je trouve ça gonflé. Une dame en première carte du flop, je vais vraiment me relancer ! Et bam double paire flopée, je suis serein. Mais un Tx Turn offre une quinte à mon adversaire qui me sort donc en 12ème position. Bref. No comment sur ce coup qui ponctue une belle journée où je n’ai pas trouvé le moindre regret dans les moves que j’ai pu faire. Ni frilosité, ni emballement.

Seb, qui m’a permis de doubler en m’isolant air finira quant à lui 11ème sur un bad aussi mais avec son bounty également. Rija ? Ben… deux mains résument sa journée. Ce sont deux mains consécutives d’un sit n go side : KxKx contre Qx5x qui fait full QxQxQx5x5x et KxKx qui se prend immédiatement après un carré d’As. Je n’ai pas trop suivi Miguel (qui est rapidement parti finir sa nuit à peine commencée), Antonia et Christelle.

 

Pour conclure et pour ma part, je suis sorti de ce tournoi très content de l’évolution de mon jeu live, très content d’être qualifié pour la finale, et ravi d’avoir découvert ce club et pouvoir confirmer que Jeff avait raison : ce sont vraiment de chouettes personnes là-bas. Et comme l’un m’a dit : c’est pas parce que j’ai chopé mon ticket pour la finale de novembre que je n’ai pas le droit de revenir jouer, pour le plaisir.

Du plaisir, il y en a eu. Alors je reviendrai probablement. Merci pour l’accueil et bonne continuation au Penthièvre poker club.

 

dimanche 16 mars 2014, de : à :
Championnat Penthièvre Evénements
Carte