me connaître

Pour la Draft Poker & Associés, j’avais énuméré les étapes clés de mon parcours en tant que joueur de poker. Du coup je vais le reprendre ici puis le compléter, mais sur l’axe du ressenti en tant que personne vis à vis de ce jeu et de son environnement. Et, notamment, par le prisme de l’écriture et de l’activité web.

J’ai donc commencé à jouer au poker à un moment charnière de ma vie. J’avais besoin de voir du monde, de bouger un peu, j’ai alors rejoint la Pokerteam510. J’y ai ouvert ce blog. Vous comprendrez bien que je n’avais pas pour but d’y donner des leçons théoriques d’envergure : je débutais. J’y avais pour objectif, ce que j’ai toujours gardé, de partager ma vie de joueur lambda, et surtout d’utiliser le poker comme prétexte à l’écriture.

Je ne suis finalement resté qu’une année à la pokerteam510 puisque je suis rentré en Bretagne en août 2013. J’ai marqué les esprits dès mon retour, finissant Runner Up du Poker Or, à Brest. C’était un good run un peu fou, loin de refléter mon réel niveau de jeu. Mais comme personne ne me connaissait j’ai pu faire illusion.

Je venais d’entrer dans le club proche de chez moi : le Tregor Poker Club. Je m’y suis immédiatement investi au point d’y intégrer rapidement le bureau et de vouloir mettre mes compétences en communication web au service du club : le souhait de réaliser un site web digne de ce nom accompagné d’une newsletter automatique. Mais ma sincérité et mon franc-parler sans filtre ont conduit à mon éviction du club. J’en garde un double enseignement qu’on pourrait résumer par deux adages que je fais miens : trop bon trop con et qui parle dans mon dos parle à mon cul.

Pendant cette période, j’ai quand même fait de belles rencontres et j’en garde de nombreux liens affectifs. Sur le plan du jeu, au-delà de la victoire du classement annuel lors de ma seule année complète, j’ai participé avec un succès relatif à la Draft de Poker & Associés pour laquelle j’ai développé une communication qui a été reconnue par la structure. Articles, newsletter, construction originale des packs, j’ai pris autant de plaisir à contextualiser l’aventure par la communication web qu’à la jouer.

banniere draft

J’ai ensuite rejoint l’Armoric Poker, y ai passé de supers moments dans une atmosphère remarquablement chaleureuse, mais la distance et l’hiver ont eu raison de mon assiduité.

Depuis, j’essaye, au manoir et hors saison, d’organiser des week-ends poker avec des amis joueurs de Brest et ailleurs. De bons moments malheureusement trop rares, dont notamment un week-end séminaire avec l’équipe CNEC de l’APC.

En septembre 2017, j’ai rejoint la French No Limit. Début en fanfare : victoire des FNL series, gain d’un package pour le WPO Dublin de septembre 2018, et de franches rigolades.

Depuis janvier 2018, j’anime aussi de temps en temps une chaîne Twitch autour de laquelle j’ai de nombreuses idées. C’est vrai, j’annonce souvent des projets, des envies et d’aucuns diront que je lance de nombreuses choses que je n’aboutis pas ou peu. Je suggérerais déjà aux médisants de s’en référer au deuxième adage suscité. Et j’ajouterai que je tente, j’essaie, bref, je fais. Et je m’amuse beaucoup dans tout ce que j’entreprends, ce qui est bien là l’essentiel.

Ce site, que je relance avec un nouveau format, a toujours plus ou moins vécu puisque j’ai réalisé quelques interviews, j’y mène des réflexions, mon ami Co y dessine et je compte bien alimenter l’abécédaire que j’ai entamé il y a un moment.

Vous direz : pas très stable le garçon ! Oui et non : je reste fidèle à moi-même, mes principes, mes idéaux et mes envies, je fourmille d’idées et de projets encore enfouis. Et aujourd’hui, plus que jamais l’envie d’écrire sur le poker (notamment, mais pas que). J’ai aussi pris du recul sur les aventures ou mésaventures collectives et sais comment m’investir intelligemment dans tel ou tel projet. Je suis donc ouvert à tout projet collectif sur le poker (ou ailleurs) et disposé à participer à quelque aventure éditoriale, création, etc autour de ce jeu qui nous passionne. Si vous pensez que je peux vous être utile… n’hésitez pas à me contacter.

Enfin, et avant tout devrais-je dire, je ne remercierai jamais assez irisb qui m’encourage et m’accompagne dans mes choix, mes décisions et projets.Toujours sans la moindre hésitation…

mariage