Les joueurs sont arrivés un à un, chacun un ou plusieurs cadeaux en main. Puis les journalistes, puis les responsables de l’association Partage qui redistribue les cadeaux aux cent et quelques enfants concernés. Le temps de petits discours chargés d’émotion non feinte, quelques photos. Et les aveux de la responsable de l’association, en panique avant nos dons du fait de ne pas disposer assez de jouets. Et ses remerciements pour nous dire que là, grâce au Poker Club Saint-Renan, tous les minots auront leur cadeau au pied du sapin.

Et là, Mik intervient. Mik, c’est le président du club de poker. Il répond que ce n’est pas grâce au club de poker mais à l’association qui redistribue. Bref chacun se renvoie les fleurs de la bonne âme.

Mik m’explique par la suite en aparté. Chacun son rôle. Pourquoi le poker club organiserait-il une distribution de jouets alors qu’une association locale dispose de l’infrastructure et l’organisation nécessaires ? Mik, qui base son association sur la générosité et la mise à contribution des joueurs et joueuses estime que chacun doit garder son rôle. Il sollicite les joueurs (et leur offre un contexte de jeu extra) et collecte, contacte, puis transmet. Pour lui, ça s’arrête là, et ce n’est vraiment pas grand chose.

Mais là, Mik se trompe.

Ce dimanche, dans cette salle de Guilers, des mondes se percutent. Et la véritable prouesse est bien là : faire cohabiter et relier en bonne intelligence des cultures a priori antagonistes. Un champion du monde de bourre-pif (cf la vidéo plus bas) qui rit avec des dames d’une douceur inégalable, des joueurs et joueuses de poker qui débarquent tout naturellement avec des peluches dans les mains sous le regard autant surpris qu’heureux de la responsable de l’association Partage et des journalistes. Les barrières mentales s’effondrent.

Chacun dans son rôle, chacun à sa place ? oui, mais tous reliés. Pas si simple, contrairement à ce qu’avance Mik. Les faiseurs de liens, Mik, du poker club Saint Renan, en est un. Les bonnes volontés pullulent. Les faiseurs de liens sont rares. Rares et précieux.

On pouvait lire dans les yeux de chacun la fierté et le bonheur d’avoir apporté sa petite pierre à l’édifice de celui de ses enfants dans le besoin, et chacun de se dire que ce n’est vraiment pas grand chose.

Les larmes n’ont pas fini de couler sur les joues des bambins devant leurs jouets. Des larmes de joie, des larmes d’émotion. Coulent les larmes et, de ses gouttes, gonflent les rivières de la générosité. Les petites rivières faisant les grands fleuves.

Mick le confesse : émus par l’exemple Saint-Renan, d’autres clubs de poker vont faire de même à travers la France.

Ça n’éradiquera pas la misère et la souffrance, mais ça apportera un peu. Un si peu aussi immense que la modestie de Mik. Et ça me rappelle l’histoire du colibri, qui, sous l’incendie d’une forêt, apporte goutte à goutte un peu d’eau pour éteindre la furie des flammes alors que les animaux sauvages de toutes tailles fuient en masse. L’un s’arrête et lui dit Mais enfin Colibri, tu n’éteindras pas le gigantesque incendie goutte après goutte ! Et le Colibri de répondre : je sais, mais moi au moins j’aurai fait ma part.

Le Poker Club Saint Renan fait sa part, avec la modestie du Colibri. Et la générosité d’une faune entière.


PRESENTATION INITIALE du 29 novembre 2014

Aimez-vous les uns les autres, comme dirait le type sur sa croix. Ouais, enfin aimez-nous, vous autres, répondent les enfants aux adultes à l’approche de noël.

Alors, toujours à l’écoute de la détresse d’autrui (c’est plus pragmatique que la parole du Christ), comme à son habitude, le poker club Saint-Renan réagit et agit. Amen.
Bon, ils auraient pu organiser un tournoi dans une église avec la messe de minuit en diner Break et quelques hosties pour grignoter, mais non, en fait ça sera dans l’arrière salle d’un café, à Guilers. Un endroit hyper sympa, pas tellement ambiance cathédrale.

Pourtant, ce tournoi de noël a bien des airs de tradition.

Les cadeaux : le buy-in du tournoi est un cadeau qui sera offert à des enfants défavorisés.

La distribution des pains : ben oui, y en a un c’est son job. Et c’est lui le parrain du tournoi. C’est un monstre physique, une bête de muscles qui enveloppe, hé ouais, un cœur en or : Matthias Riccio ! Combattant professionnel, Champion du Monde de MMA, Champion d’Europe de Kick-Boxing, Multiple champion de France de pancrace et de karaté, Matthias apportera sa bonne humeur et sa gentillesse pour la bonne cause. Et en fait non, il ne sera pas là pour distribuer des pains mais bien pour joindre l’utile à l’agréable : passer un bon moment entre amis, à jouer au poker, et offrir aux enfants défavorisés le droit d’ouvrir des cadeaux le matin de noël. Puisqu’à l’instar de tous les joueurs et joueuses, c’est sa générosité qu’il mettra à contribution.

La classe à Saint-Renan.



dimanche 14 décembre 2014, de : à :
Caritatif Evénements
GuilersCarte