Bon et bien voilà, ce samedi matin tout est prêt pour se rendre à l’étape live parisienne de la Wipt. La même que je suivais en streaming il y a tout juste un an.

prepa matin

Le périph, puis, quelques minutes après, nous voilà, Irisb et moi, devant la grande Halle de la Villette. Une photo plus ou moins officielle pour marquer le coup,

irisbrecadree

Et javapoke (.net) et irisb sont prêts pour la grande aventure…

bulles

La salle ? Ben… c’est grand. 2000 joueurs, 200 tables, et des animations typiquement adaptées à un public mâle, asocial et geek.

salle

Et mon jeu alors ?

Je joue tranquillement, je me sens à l’aise, et je jette régulièrement un coup d’œil à Irisb qui n’est qu’à deux tables de moi, elle aussi en bout de table. Je monte un peu de jetons, je suis respecté à la table, et je maintiens ensuite mon stack de départ malgré un désert de cartes. En début de partie, alors que chacun disait un peu d’où il venait, j’ai glissé que mon ticket a été obtenu par le gain du tournoi du jeudi en ligne (1er sur 3400). Ça en jette tout de suite et force un minimum de respect dont j’ai su tirer profit.

Mais la structure est ultra rapide et le retour de pause enclenche une accélération des attaques et des tapis. C’est nécessaire.

Première main, je suis milieu de parole. On est en Blinds 400/800. J’ouvre 9s9c à 2000 sur mes 21000 de stack. Le bouton regarde une carte, puis la deuxième le conforte dans un All In assez impulsif. Les blinds passent. Son tapis est de 13000. Je me dis qu’il a dû, comme beaucoup, se dire que toute main à potentiel doit être boitée pour monter du jeton. Et un AxTx+ peut suffire. Aussi, j’annonce que pour monter du jeton, il faut gagner ses coins flips et que j’espère que c’en est un (deux cartes supérieures). Je paye donc et fait face à un AsKh. Je ne touche pas mon 9s9d9c9h tant espéré depuis Redon mais ma paire de 9 suffit et je passe à 35000.

Peu après en 500/1000, alors que je maintiens aux alentours de 32000. J’ouvre UTG 5c5d à 2350. En milieu de parole, un joueur annonce tapis avec 6500 jetons et tout le monde passe. Il m’est impossible de passer et le complète à 6500 en annonçant espérer un coin flip. Mais il montre Ac3s ! Je suis donc mieux qu’en coin flip (70/30) mais le vilain à de l’avance sur moi dans la théorie du poker puisqu’il a déjà probablement suivi les cours de Nicolas Legaud pour gagner ses 30/70 en sortant un Ad à la turn (voir mon compte-rendu de Redon à ce sujet).

Un peu déçu même si ça ne m’entame pas violemment (je me dis qu’on est bien dans un freeroll winamax). Je me tourne vers Irisb et j’aperçois devant sa place une pile assez monstrueuse de jetons ! J’en suis ravi… jusqu’au moment où je découvre son nouveau visage et m’empresse à la pause de faire une photo en sa compagnie.

kitai

En fait, Irisb a bust peu de temps avant avec une paire de 9 qui rencontre une paire de 10. Pas de miracle en l’occurence mais, d’après ses impressions, une belle journée pour une première en live. Et assez fière d’avoir cédé sa place à Davidi Kitaï, avec un petit sourire pour les autres de la table qui étaient bien contents de la voir partir tant elle les décontenançait. Bon courage à eux !

Valoriser ses mains

Je sortirai peu de temps après autour de la 800ème place après 6 heures de jeu en poussant 30000 au bouton avec KsJd et payé par 8d8h qui tiennent. Mais l’essentiel n’est pas là. Je retiens de cette journée, et structure, la leçon suivante : il faut prendre le risque de perdre ses grosses mains et tenter de les valoriser au mieux.

Mes deux exemples :

Première erreur.

J’ouvre JxJx. UTG relance à 1200 en blinds 150/300. J’ai autour de 20000. Je paye juste. Je ne sais jamais trop quoi faire avec JxJx. Tout le monde passe et le flop m’offre JxTx2x. Il check, je check aussi. La turn donne un 8x. Il met 1200. Là, je fais l’erreur de doubler à 2400. il passe et je ne gagne finalement que 2400 plus les blinds. Avec un brelan max, je dois prendre beaucoup plus compte tenu de la structure. Juste payer aurait pu me permettre de soutirer au moins 1200 de plus, voire beaucoup plus si la river lui avait apporter une bonne valorisation (double paire, paire max par exemple), quitte à lui offrir sa quinte. C’était le risque à prendre.

Deuxième erreur.

En blind 500/1000 UTG relance à 2500. Milieu de parole, j’ouvre KsKc. Je lui demande combien il lui reste derrière et jenvoie mes 30000 à tapis (il en a 25000). Le bouton hésite très longuement. Trèèèèèès longuement. Et fold. Utg fold instantanément derrière. Le bouton m’annonce avoir foldé JxJx pour obtenir l’info sur ma main. Puis me dit qu’il espérait que je paye juste pour envoyer son tapis en squeeze. Sur le coup je me suis dit que je ne voulais pas voir de flop avec son As probable UTG et le tapis me permettait de bloquer l’action et prendre un pot dejà correct. Mais KxKx doit être beaucoup mieux valorisé dans une structure aussi rapide. Vous l’avez compris, un simple call aurait envoyé l’autre à tapis et j’aurais alors probablement monté un stack de 70000 jetons. Je lui annoncerai ma main qu’une fois sorti.

Mais la journée fut belle, l’expérience très intéressante et la leçon propre. Plein d’idées dans l’optique de l’étape de Saint-Brieuc pour gérer une telle structure (encore plus rapide puisque le stack de départ sera de 15000…). Surtout donc, prendre plus de risque avec les belles mains pour valoriser et tenter de beaux bluffs si je me sens aussi respecté à la table (tous mes Cbet de début de partie sont passés). Sans oublier bien sûr le plaisir immense d’avoir partagé cette étape avec Irisb.

de : à :
Evénements
Carte